Psychothérapie à Bruxelles

Vous êtes atteint de souffrances psychologiques ou psychiques ? Vous souhaitez échanger à ce sujet, bénéficier d’un accompagnement verbal et d’un soutien psychologique ?

Au Centre Kenko, notre équipe de professionnels vous offre un suivi régulier dans un environnement chaleureux. N’hésitez pas à prendre rendez-vous dès maintenant avec un psychothérapeute de notre équipe bruxelloise.

Centre Kenko

Rencontrez notre équipe basée à Bruxelles

Notre équipe de médecins professionnels et experts de leur domaine est formée et sélectionnée pour prendre soin de vous avec attention, bienveillance et compétence. 

Sandrine Franck : psychologue clinicienne

Sandrine Franck

Psychologue & Psychothérapeute

  • Psychothérapie enfants et adolescents
  • Bilan intellectuel et cognitif
  • Bilan psychoaffectif
  • Bilan de développement
  • Bilan de dépistage de l’autisme
  • Thérapie des liens parents-enfants
  • Guidances parentales 

Nos deux centres thérapeutiques à Bruxelles

Chez Centre Kenko, nous mettons tout en oeuvre pour vous offir le cadre le plus propice à votre bien-être. Alors découvrez sans plus attendre les locaux de nos deux centres bruxellois ! 

Cabinet avenue des nénuphars

Avenue des Nénuphars 11, 1160 Auderghem

Cabinet rue Frederic Pelletier

Rue Frédéric Pelletier 54-56, 1030 Schaerbeek

Qu'en pensent nos patients ?

Pourquoi consulter un psychothérapeute ?

neurophsychologue analysant des données neurologiques

À qui s'adresse la psychothérapie ?

Le neuropsychologue travaille auprès de tous âges :

  • De l’enfant qui développe des troubles d’apprentissage ou comportementaux
  • De la personne âgée dont les processus neurodégénératifs commencent à apparaître
  • De l’adulte qui, suite à une lésion ou une maladie, a besoin de consulter un neuropsychologue.

Le rôle du neuropsychologue

Les neuropsychologues s’intéressent à la façon dont la cognition et le comportement d’une personne sont liés au cerveau, en se concentrant notamment sur la manière dont les lésions ou les maladies du cerveau affectent les fonctions cognitives et comportementales.

Cette branche de la psychologie étudie comment le comportement et la cognition sont influencés par le fonctionnement du cerveau mais aussi à traiter les effets sur les fonctions comportementales et cognitives des troubles neurologiques

Le premier rendez-vous

Le premier rendez-vous entre le psychothérapeute et le patient est déterminant. Le praticien devra comprendre et connaître au mieux son patient, notamment via des questions sur sa vie et son histoire, afin de prendre des décisions sur le déroulement de la thérapie. Tous vos rendez-vous, en général, se dérouleront dont l’un de nos deux locaux à Bruxelles.

Lors de cette première séance, le psychothérapeute va :

Le patient va décrire son histoire personnelle, expliquer quand et comment le problème est apparu, ce qui l’aggrave ou le soulage…​

Il pourra ensuite effectuer des tests psychologiques afin de comprendre le patient qui, quant à lui, peut ne pas s'en rendre compte.​

Enfin, le psychothérapeute détermine la thérapie adéquate, le nombre de rendez-vous nécessaires ainsi que le rythme des séances.

Qu'est-ce que la psychothérapie ?

Le rôle du psychothérapeute

Le rôle du psychothérapeute est de soigner les souffrances psychiques et psychologiques des patients.​

Le suivi prend la forme d’une relation thérapeutique basée sur l’échange verbal avec le praticien via des entretiens réguliers et inscrits dans la durée. 

Par le biais d’un travail d’introspection, le patient et le psychothérapeute vont trouver la méthode adéquate parmi les différents types de thérapie afin que l’accompagnement délivré soit le plus pertinent possible.

Comment se pratique la psychothérapie ?

Les principales méthodes de psychothérapie

Il existe cinq principales approches psychothérapeutiques.
Chacune d’elle est propre au patient ou au thérapeute.
La thérapie choisie dépendra des problèmes rencontrés par le patient et de l’analyse qu’en fait le praticien.

  • La thérapie analytique

    Fortement influencée par la psychanalyse, la thérapie psychodynamique fait appel à la notion d’inconscient afin d’établir des changements profonds et durables chez le patient. Ces thérapies demandent une à plusieurs années.

  • La thérapie cognitivo-comportementale

    Certaines souffrances psychologiques ou psychiques peuvent être liées à des sentiments, réactions ou pensées qui émergent subitement de manière incontrôlable dans certaines circonstances. La TCC consiste ainsi à étudier ces réactions, à les comprendre, puis à les remplacer par de plus agréables ou simplement plus adaptées, et ce, en agissant sur le volet cognitif ou comportemental du patient

  • Les thérapies brèves

    L’un des principaux objectifs de la thérapie brève est de réduire la durée du traitement, à tout au plus 10 séances si possible. Pour y parvenir, le praticien tente de définir le problème le plus précisément possible puis oriente la thérapie vers la solution. Il se concentre sur les solutions, la capacité du patient à les mettre en œuvre et sur son action.

  • La thérapie humaniste ou existentielle

    Les approches de la thérapie humaniste et la thérapie existentielle se fondent sur les dispositions intrinsèques de l’être humain à comprendre ses difficultés grâce à la maîtrise de ses capacités et de son existence. Elles misent toutes deux sur la responsabilité et la liberté dans les choix du patient. Toutefois, des différences subsistent entre les deux. L’approche humaniste, considère que ne pas être véritablement soi-même est la source de la souffrance. L’approche existentielle, quant à elle, estime que le problème des patients réside dans leur incapacité à utiliser leur jugement et à faire des choix en conséquence qui vont donner un sens à leur vie.

  • Les méthodes de la thérapie humaniste

    Ces approches peuvent être réalisées sous différentes formes de thérapie :

    Les thérapies psychocorporelles, qui agissent par l’intermédiaire du corps

    Les thérapies transpersonnelles, qui consistent à provoquer chez les individus des états non ordinaires de conscience (expériences paroxystiques) pour dissoudre les barrières mentales à la conscience de la réalité.

    Les thérapies créatives ou expressives, pour laisser sortir plus librement ce qui se cache en la personne.

    Les thérapies par la parole, les plus classiques, se résument à une discussion entre thérapeute et patient

  • Les thérapies systémiques

    Cette approche considère que les personnes ne sont pas intrinsèquement malades, mais que l'environnement est en cause lorsque des symptômes apparaissent et se maintiennent.

    L'objectif est donc de modifier les relations entre l’individu et son entourage. Pour ce faire, les séances se font régulièrement avec plusieurs personnes.

Quand consulter un psychothérapeute ?

Elle peut aider tout patient rencontrant une souffrance psychique, pouvant être exprimée par de nombreux symptômes tels que :

La panique est un trouble mental et comportemental, plus précisément un trouble anxieux caractérisé par des attaques de panique inattendues et récurrentes. Les attaques de panique sont des périodes soudaines de peur intense. Il peut y avoir des craintes permanentes d’avoir d’autres crises et d’éviter les endroits où des crises se sont produites dans le passé.

Elle se caractérise par des perturbations intenses de l’humeur (tristesse et perte du plaisir) entrainant une vision pessimiste du monde et de soi-même et impactant de manière importante sur la vie quotidienne. Elle doit être soignée par des professionnels, car elle constitue une réelle souffrance qui ne peut être guérie par la force de la volonté.

Ces pensées sont un symptôme d’un ou plusieurs maux de cette liste. Elles surviennent généralement lorsqu’une personne pense que ses souffrances ne peuvent être résolues. Ainsi, dans cette situation, il est grandement recommandé de consulter un professionnel qui saura se montrer neutre en plus d’apporter des solutions.

Le manque de confiance est un enfermement dans des comportements contre-productifs que sont l’indécision, de la procrastination et des évitements. Ce trouble produit également l’isolement et l’inaction, fortement liées à une tristesse et à de l’anxiété. Il est préférable de régler cela avant que d’autres souffrances psychologiques apparaissent.

La tristesse est une émotion qui traduit une souffrance émotionnelle caractérisée par des sentiments de désespoir, de chagrin, d’impuissance et de déception. Elle peut se manifester par des pleurs, une perte d’appétit, une perte de vitalité ou encore un isolement social. Elle peut sembler bénigne mais elle peut entraîner d’autres troubles.

L’angoisse se caractérise par une sensation de mal-être pouvant se manifester physiquement. Elle est souvent causée par une grande anxiété ou par une impression de danger latent permanente. L’angoisse peut être réelle ou imaginaire et elle peut être considérée comme la forme ultime de l’anxiété, mais en réalité des différences subsistent entre les deux. 

Une phobie est un trouble anxieux défini par une peur persistante et excessive d’un objet ou d’une situation. Les phobies se traduisent généralement par une apparition rapide de la peur et sont habituellement présentes pendant plus de six mois. Les personnes touchées font tout leur possible pour éviter la situation ou l’objet, à un degré supérieur au danger réel posé.

L’isolement social est un état d’absence totale ou quasi totale de contact entre un individu et la société. Il diffère de la solitude, qui reflète un manque temporaire et involontaire de contact avec les autres humains dans le monde. L’isolement social peut être un problème pour les personnes de tout âge, bien que les symptômes puissent diverger selon le groupe d’âge.

Divers troubles peuvent affecter la santé mentale d’une personne.
Le trouble du sommeil, par exemple, perturbe la qualité, la durée ou le déroulement du sommeil avec de multiples conséquences sur la santé physique et mentale.

Le trouble alimentaire est également un trouble mental qui, quant à lui, est caractérisé par des comportements alimentaires anormaux. Ils affectent négativement la santé physique et mentale d’une personne.

Des difficultés d’ordre psychologique peuvent être la cause de troubles sexuels, notamment un manque de confiance en soi ou des symptômes de dépression. Des facteurs, dits précipitants peuvent déclencher une dysfonction sexuelle et d’autres facteurs, dits de maintien, peuvent quant à eux faire perdurer ce problème.

L’inhibition s’exprime de diverses manières. Elle est par ailleurs l’un des symptômes les plus communs observés par les psychologues. Elle se caractérise par une impossibilité d’exprimer ses désirs ou ses capacités ; l’individu ne peut ainsi pas s’épanouir. Cela peut comporter également une limitation de sa propre joie de vivre.

L’obsession est un ensemble de pensées, d’images ou d’idées désagréables, importunes et involontaires, qui sont bouleversantes ou pénibles, et qui peuvent être difficile à gérer ou à éliminer. Lorsque de telles pensées sont associées à des troubles plus graves (TOC, TDC ou TDAH), elles peuvent même devenir paralysantes et anxiogènes, il vaut peut-être donc mieux consulter pour prévenir cela..

La psychasthénie est la fatigue la plus fréquente.
Elle se manifeste par une lassitude matinale, une difficulté à commencer la journée, aucune envie de se lever, mais d’autres symptômes y sont également associés :

  • des troubles du sommeil, voire des insomnies,
  • un manque d’entrain et de démotivation,
  • une dégradation de l’état physique : perte de l’appétit impliquant par la suite une insuffisance alimentaire, des douleurs physiques.

Le plus souvent, cette forme d’asthénie est due à une dépression, à des troubles anxieux, à une phase dépressive d’un trouble bipolaire ou à des troubles du comportement alimentaire.

une psychologue et son patient

Le choix du psychothérapeute

Le thérapeute doit être spécialisé dans le domaine adéquat, chaque psychothérapeute étant expert dans une branche spécialisée. Le choix du praticien sera donc en fonction de vos besoins et de vos préférences.  Le psychothérapeute caractérise celui qui soigne les troubles psychologiques, sociaux et psychomatiques. Il s’intéresse à la racine du problème. Il se différencie du psychiatre qui lui est médecin et peut prescrire des médicaments. De même, il ne faut pas confondre psychothérapeute et psychologue, qui travaillent différemment. De façon générale, les psychothérapeutes sont plus ciblés que les psychologues et ont une approche différente face à la souffrance psychologie. 

Trouver un psychothérapeute adapté à ses besoins à Bruxelles

Pour vous sentir à l’aise lors de vos séances et progresser au mieux, il est indispensable d’avoir un psychothérapeute qui vous correspond et avec qui vous pourrez bâtir une bonne relation. Il peut être compliqué de savoir où commencer pour trouver le bon. Cela peut se faire sur conseil du médecin traitant, en cherchant sur internet ou bien grâce aux conseils de vos proches. 

Le Centre Kenko, qui dispose de nombreux spécialistes de leur domaine, vous propose notamment une équipe de psychothérapeutes exerçant à Bruxelles, pour restaurer votre bien-être mental. Nous vous garantissons ainsi des professionnels qui sauront être à votre écoute durant l’intégralité de votre accompagnement.

Nos psychologues et psychothérapeutes sauront vous accompagner grâce à leur expertise et à leur oreille attentive. Les séances sont également ouvertes aux enfants.

Nos autres spécialités

Voici l'ensemble des autres spécialisations que nous proposons

pictogramme-psychologie

Psychologie

La psychologie a pour objectif d’analyser et de comprendre l’ensemble du fonctionnement de l’activité mentale et ses réactions.

pictogramme-ergotherapie

Ergothérapie

L’Ergothérapie est utilisée pour facilier la vie des personnes atteintes de handicap. Que ce soit par de la rééducation ou par la réadaptation.

pictogramme-neuropsychologie

Neuropsychologie

La neuropsychologie est une discipline scientifique qui a pour but de déterminer les liens entre le cerveau et le fonctionnement psychologique.

pictogramme-psychomotricite

Psychomotricité

La psychomotricité s’adresse aux personnes possédant des troubles moteurs, comportementaux ou encore émotionnels. 

pictogramme-orthophinie

Orthophonie

L’orthophonie s’intéresse aux troubles du language écrit et oral. Elle a pour objectif d’améliorer la capacité des patients à communiquer.

pictogramme-kinesitherapie

Kinésithérapie

La kinésithérapie intervient sur les capacités fonctionnelles. Par des exercices et massages, elle prévient ou répart certaines altérations.

pictogramme-pedopsychiatrie

Pédopsychiatrie

La pédopsychiatrie est une branche de la psychiatrie essentiellement dédiée à l’enfant. Elle surveille leurs troubles mentaux, émotionnels…

pictogramme-medecin

Médecine générale

Le médecin généraliste s’occupe de l’ensemble des problèmes de santé quotidiens. Si besoin, c’est lui qui nous oriente vers des spécialistes.

pictogramme-pediatrie

Pédiatrie

La pédiatrie est la médecine généraliste des enfants. Le pédiatre s’assure de la bonne croissance des bébés et conseille les parents.